Hot like Ricardo SATCHIVI…

Il est musclé, il a un regard d’enfant…La première fois que je l’ai aperçu sur les réseaux sociaux, c’est justement ce qui m’a intrigué : son physique.

hot like ricardo satchivi

Qui est ce géant avec cette tête de jeunot ?

Je me suis amusée à lire entre les lignes, je voulais savoir qui il était…On m’a dit : il s’appelle Ricardo Satchivi, il est béninois et il vit en Russie. Mais il m’en fallait plus, il nous en fallait plus. Alors j’ai fait la seule chose qu’il y avait à faire pour comprendre : l’interviewer!

Il m’a dit je suis mannequin…Nous avons rigolé

hot like Ricardo Satchivi

On a rigolé, moi parce que je n’y croyais pas et lui parce que je ne le croyais pas. Un mannequin “gros” et musclé dans un monde plein de stéréotypes et de préjugés. Ah bon ? 🤔

Il a accepté de vous raconter son histoire, de parler de lui…Il a accepté de poser pour vous, de vous dévoiler ses secrets les plus enfouis, son parcours de jeune mannequin noir en Russie!

Ricardo SATCHIVI est le Fashion model du mois de Septembre; ça vous le savez déjà. Mais ce que vous ne savez pas encore, c’est ceci…

hot like Ricardo Satchivi

Qui es-tu?  On veut tout savoir, dis nous tout…

SATCHIVI Ricardo, béninois, j’ai 22 ans et je fais  1m90 pour 99 kilos. Je suis un garçon super simple, souriant qui aime se faire remarquer et qui sait faire la fête quand il le faut. Je suis étudiant en médecine et je vis en Russie. Mais en dehors de mes études, je travaille comme mannequin chez  Hello models.

Il y a 3 ans de cela, j’ai découvert la musculation qui est devenue pour moi non pas une passion, mais un style de vie.

Tu es mannequin depuis combien de temps? Comment ça a commencé?

Je suis mannequin en Russie, depuis maintenant un an. Avant ça, je posais pour différents photographes et on me payait pour cela. J’ai ainsi profité pour remplir mon book, gagner de l’expérience et apprendre à bien poser.

C’est au cours de mon séjour en Belgique que j’ai su que je pouvais être mannequin.  J’ai accompagné un ami qui voulait être mannequin à un casting; malheureusement il n’a pas été retenu. On m’a demandé au hasard de passer le casting et finalement c’est moi qu’ils ont choisi.

Depuis, je travaille sur mon image et j’essaie de gagner un maximum d’expériences.

hot like ricardo satchivi

La plupart du temps, tu poses en montrant tes abdos et tes muscles. Ça ne t’énerve pas d’être considéré comme “un morceau de viande”? Un peu comme si c’était seulement tes muscles qui font de toi qui tu es ?

Poser en montrant mes abdos ou mes pectoraux pour moi, c’est en quelque sorte réunir mes deux plus grandes passions à savoir la musculation et la photo.

Être mannequin n’a rien à voir avec la beauté ou le physique d’une personne, c’est la capacité à transmettre des émotions sur scène ou à travers les photos, qui est le plus important. Pour dire que c’est un réel plaisir et que non je ne me considère pas comme un morceau de viande.

hot like Ricardo Satchivi
Comment en es-tu venu à la musculation et pourquoi ?

Il y a 4 ans de cela après mon BAC au Bénin, je suis parti en Belgique pour mes études. Là bas, je mangeais tout et n’importe quoi et très vite j’ai pris plus de 20 kilos en 1 mois et demi. Pour moi, c’était vraiment inconcevable.

Je me suis donc inscrit dans une salle de gym pour perdre du poids et j’y ai pris goût. Aujourd’hui, pour moi la musculation c’est mon quotidien.

Est-ce que tes muscles sont un atout pour toi en tant que mannequin?

Franchement parlant non. En réalité, mes muscles sont mêmes compromettants pour moi. Dans le domaine du mannequinat  en général, on recherche un physique plutôt normal (pas trop musclé, pas trop mince, pas gros). Cependant il y a des exceptions, on rencontre de plus en plus de nouvelles catégories et de nouveaux styles de mannequin.

Quelle a été ta plus grande expérience en tant que mannequin? Raconte nous

Ma plus grande expérience c’est d’avoir défilé pour Colin’s (marque de vêtements), dans un grand centre commercial devant un public énorme. Après le défilé, pleins de gens se sont rapprochés de moi pour demander des autographes, des photos. Des photographes ont commencé à me proposer des contrats avec eux. C’était vraiment très agréable.

hot like Ricardo satchivi

Pour le moment, je crois que mon plus grand succès c’est d’être l’un des seuls mannequins noirs dans ma ville et d’avoir pu intégrer une agence malgré ma masse musculaire. C’était pas du tout évident!

Comment arrives-tu à gérer au quotidien (trouver des contrats, te faire booker sur des évènements etc)?

Pour mes contrats et tout le coté professionnel, il y a le manager de mon agence qui s’en occupe. Pour la partie la plus compliquée: entrainement, préparation physique avant les shootings et autres événements, j’ai un préparateur physique et un photographe personnels qui m’aident à travailler mes poses, mes expressions et tout le reste. Cependant, c’est très dur de gérer les études, le sport et le mannequinat.

Tu vis du mannequinat ? Comment gagnes-tu ta vie?

Non pas vraiment! Dans le monde du mannequinat, il est très difficile pour les hommes d’en vivre. La majorité des événements et concours sont destinés aux femmes. Donc c’est très difficile de décrocher un contrat. Mais grâce à mon physique, je suis assez sollicité pour des séances photos pour lesquelles je suis rémunéré.

Quels sont tes rapports avec la mode? Comment conçois-tu la mode?

Hot like Ricardo SATCHIVI

La mode pour moi, c’est savoir adapter son propre style à la tendance du moment. Je m’explique : supposons la tendance c’est les jeans déchirés ou destroys. Être à la mode serait de s’approprier ce jeans en choisissant la bonne chemise, le bon accessoire, la bonne paire de chaussures, la bonne coiffure et les bonnes couleurs. Tout ça, en restant en harmonie avec le jeans et en étant original.

Définis un peu ton style (puisque la plupart du temps tu es torse nu)😜

J’ai un style plutôt street fashion c’est-à-dire jeans, t-shirt, chaussures classiques. Et ma touche personnelle: les accessoires. Je ne sors jamais sans une bague, des bracelets, une boucle d’oreille.

hot like ricardo satchivi
Penses-tu que le sport est indispensable dans la mode? Pourquoi?

Je pense que l’important c’est de se sentir bien dans ce qu’on porte et de savoir mettre ce vêtement en valeur. Mais après, quand on choisit d’en faire une carrière le minimum c’est de s’entretenir. Un ventre bedonnant dans un t-shirt ou dans une chemise sur mesure ne rend pas bien…

Un conseil pour les hommes qui te lisent…Comment faire pour avoir des muscles comme toi?

Avoir des muscles ça parait très simple. Mais quand on prend la peine de se frotter à ce sujet, on se rend compte que c’est plus compliqué.

Mon conseil, c’est de préparer un bon budget pour l’alimentation, car les muscles se construisent à la cuisine et non à la salle de sport. Avec une bonne alimentation on peut voir des abdos bien dessinés, sans les travailler.

Finalement, tu te considères comme un body builder professionnel ou plutôt comme un mannequin? (parce que là, même moi je ne comprends plus vraiment) …

Vu que je ne prévois pas de participer à des compétitions, je dirai que je suis plutôt un mannequin pro et non un bodybuilder. On devient bodybuilder, lorsqu’on commence à s’entraîner et à manger pour progresser.

Tu ne terrorises pas les gens avec ce physique? Comment ton entourage réagit par rapport à cela?

Je ne terrorise pas les gens, au contraire. La majeure partie des mecs, me prennent pour source de motivation ou comme un exemple. Ils viennent me poser des questions, demander des conseils. Du coté féminin, c’est le succès total, elles adorent ça!

hot like Ricardo satchivi
OULOU LOU 👀👀👀👀

La mode au Bénin, l’état du mannequinat béninois vu de l’extérieur ça donne quoi?

Je pense qu’au Bénin, il y a de supers mannequins mais pas d’agences. Une agence doit être en mesure de mettre en valeur ses mannequins sur le plan international, de leur trouver des contrats avec rémunération, de travailler avec des marques de vêtements (pas seulement les marques béninoises).

Une agence doit surtout, apprendre aux jeunes à devenir des mannequins, en organisant des masters class. Tout le monde ne peut pas être mannequin.

Ensuite, j’ai constaté qu’au Bénin on ne fait pas la différence entre un mannequin qui doit être soumis à des critères de sélection (poids, taille, carrure, etc) et un modèle photo. Le modèle photo n’a pas besoin de critères de sélection, du moment où il remplit les conditions en rapport avec le thème de la séance photo.

Que penses-tu de la mode béninoise ?

La mode béninoise a vraiment du mal à évoluer à cause de notre société. Les béninois aiment juger les autres. Ce qui empêche les jeunes de vraiment exprimer leur style.

hot like ricardo satchivi

Moi par exemple, j’ai des oncles qui me disent que je ressemble à un bandit à cause de mon piercing, de mes cheveux et de mon tatouage.

Au Bénin, pour le moment on se contente soit de faire comme les autres, soit de se soucier de l’opinion de quelques personnes qui ne maîtrisent rien de la mode. Heureusement il y a des béninois très stylés et qui assument les regards des autres. Grâce à eux, d’ici quelques années on pourrait se développer sur ce plan.

C’est fini pour cette interview, je n’ai plus rien à ajouter…

Morale de l’histoire: Nos petites différences font tout notre charme, osons être nous, osons être originaux. Le regard des autres? Bah on s’en fou!

Vous pouvez retrouver Ricardo SATCHIVI sur sa chaîne YouTube, où il partage des astuces pour être aussi musclé comme lui.

Crédits photo: Elvis de DRAVO

Direction Artistique: Estelle Gloria

Make Up: Jessica GABA

Lieu: Urban Suites Cotonou

Commentaires

Haut

%d blogueurs aiment cette page :