Mode béninoise: pourquoi c'est difficile de consommer local?

Mode béninoise: pourquoi c’est difficile de consommer local?

Ceci est un billet que j’ai écrit depuis Juillet 2016, j’hésitais à le publier; mais les derniers événements toboulants ne m’ont pas laissé le choix… Il était temps que quelqu’un tire sur la sonnette d’alarme…On peut considérer que c’est la suite logique de mon analyse sur le webzine Pagnifik où je parlais de la chèreté des vêtements en wax.

Mode béninoise: pourquoi c'est difficile de consommer local?

J’ai longtemps pensé à cela, je me suis demandée pourquoi la plupart de nos marques locales avaient plus de visibilité et de succès hors du Bénin. J’ai été tentée de céder à la facilité en répondant par le célèbre : Nul n’est prophète chez soi !

Mais cela aurait été trop facile, pour être totalement vrai. La mode n’a pas de frontières…Le beau non plus!

La mode c’est comme le football, elle unit les peuples. Qu’on le veuille ou non, nous sommes tous des fashion addicts; nous aimons tous porter du beau, porter des vêtements pratiques et tendances. Après c’est vrai, il y a plusieurs degrés dans l’affaire là, mais passons !

Ne me demandez pas à quel point je suis accro, je ne parlerai qu’en présence de mes avocats (oui je connais mes droits ). Je ne vais pas vous citer mes marques béninoises préférées, on va pas quitter ici aujourd’hui si on commence.

Par contre, je peux vous assurer une chose: c’est difficile de ne porter que du béninois.

Mode béninoise: pourquoi c'est difficile de consommer local?

Généralement on me dit au Bénin, vous n’êtes pas encore prêts, vous n’avez pas les moyens, vous êtes trop radins, vous n’aimez que ce qui vient de l’extérieur, nanani nanana. C’est quand le fiancé sait pas danser, qu’il dit qu’il y a huile dans son visage. Quittez là-bas!

Je ne vais pas acheter un vêtement, juste parce que c'est du made in Benin. Cliquez pour tweeter

Lorsque j’en parle avec la plupart des jeunes designers, ils me disent souvent: les consommateurs ne savent pas ce qu’ils veulent; c’est difficile pour nous de savoir quoi proposer.

C’est aberrant; parce qu’en tant que designer, vous êtes un influenceur. C’est votre travail de deviner ce que nous voulons et de nous surprendre. En gros, c’est ce que vous créez que nous porterons. Démarquez vous, nous voulons être émerveillés.

C'est vous qui faites la tendance et pas l'inverse ! Cliquez pour tweeter

Aujourd’hui, je vais tenter d’expliquer ce que nous les utilisateurs, nous voulons.

Que voulons nous?

En général, nous voulons de la qualité, du pratique, du moderne, de l’original, du choix à prix abordable.
Nous ne voulons pas ressembler à monsieur tout le monde. Pourquoi je paierai plus cher, si à Missebo je peux avoir du moins cher et avec la qualité ? Toboula peut tout casser, on trouvera toujours le moyen d’acheter de la friperie. C’est trop doux.

Mode béninoise: pourquoi c'est difficile de consommer local?
Y en a marre d’acheter des vêtements mal finis, dont les coutures sont apparentes, dont les tailles ne sont pas celles apposées sur l’étiquette, etc. On en a marre que tout le monde, veuille faire la même chose. Ce n’est pas forcé, de s’auto proclamer styliste.

Oui voilà autre chose qui m’énerve : les copies; nous on veut avoir le choix …

Comment, comment mais à quel moment, parce que la marque X utilise de la soie, pour faire des bijoux, toi la marque Z tu fais pareil en copiant encore les mêmes modèles ? La plupart du temps quand tu leur en fais la remarque, on te répond: l’autre n’a rien inventé. Non mais ? Trouver son identité en tant que marque, y travailler et la développer vous connaissez ?

Un autre sujet sensible: le prix.

Ce n’est pas parce que c’est cher, que c’est de la qualité… En 2017, il faut arrêter ça, pardon. Des fois, on se demande si c’est pour nous qui vivions ici que nos stylistes créent ou pour l’extérieur.

Et aussi quelque chose que je n’arrêterai jamais de crier ici… Le wax ne fait pas tout dans la vie.

Il y a d’autres matières aussi. Nous avons du pagne tissé, du batik, du bogolan, du kenté, du bazin, du toghu, du raphia, etc.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nous voulons rêver ! Cliquez pour tweeter

Nous voulons porter des vêtements qui nous ressemblent vraiment. Faites nous des vêtements que vous mêmes, vous porterez dans la vie de tous les jours et on verra si on ne consommera pas local.

Je rêve de chaussures, de sacs, de bracelets, de chapeaux made in Benin. Je rêve d’accessoires made in Benin qui ne soient pas en wax ou en perles; pardon ça commence à nous souler!

 

Mode béninoise: pourquoi c'est difficile de consommer local?
Sublimez nous...facilitez nous la vie! Cliquez pour tweeter

Et surtout, n’oubliez pas que nous sommes une grande société de consommation et qu’on en a marre de ne pas pouvoir porter ce qu’on veut, quand on veut. Nous voulons de belles pièces faites pour nous, par nos pairs.

Commander en ligne, ça coûte cher et tout le monde n’en a pas les moyens. Ç’est pas toujours rapide non plus…Nkoun 

Mode béninoise: pourquoi c'est difficile de consommer local?
Le made in Benin a encore de beaux jours devant lui, il est temps de cesser avec l’à peu près. Ce qui m’énerve encore ce sont ces marques qui veulent vendre très cher dès leurs débuts, alors que côté finition ce n’est pas impeccable, côté originalité c’est rien, côté packaging ça encore c’est un autre débat… C’est quel amusement ça là même?

Il faut aussi comprendre une chose: l’argument prix n’a pas de valeur pour nous, si il est justifié. Le problème n’est donc pas là. Nous savons que c’est plus difficile en Afrique et que les moyens ne sont pas les mêmes. Quand c’est difficile, justement on est plus innovant et plus intelligent dans la création.

Une chose est sûre tant que je trouverai du bon, et du super bien fait, je le crierai haut et fort ici.

J’en suis convaincue, il y a du talent au Bénin. La Mode Africaine a encore tant à offrir, la mode béninoise encore plus. Et je ne lâcherai pas tant qu’on n’y sera pas arrivé, le processus est en cours. J’en suis consciente, nous allons y arriver.

Et puis vous mêmes hein, quand c’est bon il faut soutenir. Soutenir, c’est aussi acheter… Et tout ce qui vient de l’extérieur n’est pas forcément mieux. Koyiii 

 

Mode béninoise: pourquoi c'est difficile de consommer local?

Détails de mon look: Robe (friperie), Blazer (Proudly made in Benin by Afroshine), Sandales à talons (New Look), Sac (Mango), Bracelet (autre marque).

PS: Si vous voulez que ça change, aidez moi à porter ce message loin ! Un partage, c’est largement suffisant 😉 .

Photographe: Elvis de DRAVO

Lieu: Urban Suites Cotonou

Commentaires

Haut

%d blogueurs aiment cette page :