Steve MOUNIÉ, The african golden eagle !

Théoriquement, je ne connais pas grand chose au football…Mais il y a une chose que les grands joueurs ont en commun : LA PASSION ! Et c’est ce que mon équipe et moi, avions perçu dans les yeux de Steve MOUNIÉ, pendant cette interview…

Petit récap de l’évolution de la carrière de l’international béninois !

Steve MOUNIÉ est formé à Montpellier en France. Il explose en Ligue 2 française en 2015-2016, lors d’un prêt à Nîmes avec 11 buts. De retour dans son club formateur, il confirme en Hérault avec 14 buts en Ligue 1 française en 2016-2017.

Il sera recruté à l’été 2017 pour 13 millions d’euros par le club Anglais de Huddersfield, devenant ainsi le joueur le plus cher de l’histoire du football béninois.

Désigné meilleur espoir béninois lors des Bjfoot Awards 2016, l’attaquant des Écureuils devient dès sa première saison en Angleterre (2017-2018), le meilleur buteur béninois en Première League anglaise sur un exercice avec 7 buts.

Place à l’équipe nationale 🇧🇯 #Benin #team229 #nationalteam #sm15 #ligue1

Une publication partagée par Steve Mounié (@stevemkms) le

 Une ascension fulgurante qui fait de Steve MOUNIÉ, le nouveau visage du football béninois ! Cliquez pour tweeter

Je puis dire que Steve MOUNIÉ n’entre dans aucune case, c’est un être à part. C’est un homme sensible, travailleur et tellement humble !!! Steve MOUNIÉ est notre Fashion Model du Mois de Juillet…

Steve MOUNIÉ, The african golden eagle !

Qui est Steve MOUNIÉ ?

Je suis Steve MOUNIÉ, né à Parakou le 29 Septembre 1994. J’ai grandi à Parakou jusqu’à mes 4 ans. Ensuite, nous sommes partis vivre dans le sud de la France, à Perpignan. J’y ai passé près de dix ans, avant d’aller au centre de formation de Montpellier.

Steve MOUNIÉ, The african golden eagle !

Quel était ton rêve d’enfant ? Comment es-tu arrivé au football ?

On est arrivés à Perpignan quand j’avais quatre ans, mes parents et mon grand frère. Ma mère faisait des jobs en intérim, mon père était chef de chantier. C’est un ami de ma mère, qui lui a dit de me mettre au football.

J’avais six ans, je faisais du judo à l’époque. Depuis, j’ai toujours voulu être footballeur professionnel. Quand on te demande de faire un vœu lorsque tu vois une étoile filante, bah moi depuis tout petit, le seul vœu que je faisais, c’était de devenir footballeur professionnel !

Steve MOUNIÉ, The african golden eagle !J’ai grandi dans le quartier de Saint-Assiscle et j’ai pris goût au foot dans le club du quartier. Avec l’ASC Las Cobas, qui est devenu l’AS Perpignan Méditerranée, on est montés en 14 ans fédéraux. On a fini champions !

De là, j’ai participé à la Coupe Nationale à Clairefontaine, avec l’équipe de la région. J’ai fait des bons matchs et Montpellier m’a repéré. Aujourd’hui, j’évolue dans le club de Huddersfield Town en Angleterre.

Quelle a été ta plus grande difficulté, en tant que métisse évoluant en Europe ?

Être métisse, c’est quelque chose de compliqué à vivre parfois. Quand on est en Europe, on nous considère comme des noirs. Quand je revenais au Bénin en vacances, là par contre j’étais considéré comme un blanc. Quand tu es jeune, c’est quelque chose qui peut te perturber…

Pour ma part, je me suis toujours considéré comme un noir. En France, on m’a toujours renvoyé cette image… Dans ma tête j’ai toujours été noir, africain, béninois. C’est d’ailleurs pour cela que j’évolue dans l’équipe nationale de football. C’est ma façon à moi, de contribuer au développement de mon pays. J’en suis très fier !

Steve MOUNIÉ, The african golden eagle !

Étant donné que tu es issu de plusieurs cultures, comment vis-tu cela ?

Je me considère comme un citoyen du monde, je suis né au Bénin, j’ai grandi en France… Ma mère a toujours fait en sorte, de nous faire revenir au Bénin pendant les vacances.

J’ai beaucoup bougé depuis ma naissance; vivre en Angleterre m’a apporté une autre vision du monde. J’aime aller à la découverte d’autres cultures ! Je trouve que cela forge le caractère, d’apprendre des autres.

S'ouvrir à l'inconnu, c'est se découvrir, c'est vivre ! Cliquez pour tweeter

Boat life 🚤🏖🧞‍♂️👨🏾‍✈️ #boatlife #sealikeswimmingpool #captain #229

Une publication partagée par Steve Mounié (@stevemkms) le

Ça se voit que tu es très attaché au Bénin, qu’est-ce que tu aimes le plus dans la culture béninoise ?

Ce que j’aime dans la culture béninoise, c’est notre gastronomie… Il n’y a rien de mieux que notre nourriture. Mon plat préféré, c’est l’igname pilée. Même si on me dit que je vais mourir à force d’en manger, je vais continuer. C’est trop bon !

Steve MOUNIÉ, The african golden eagle !
Plat d’igname pilée, avec la sauce Tchayo (mets typiquement béninois)

Parles-nous de ta famille, tu as des frères, des soeurs ? Que font-ils dans la vie ?

Je suis le cadet de ma famille; j’ai deux frères. Le plus grand s’occupe de la maintenance des voies ferroviaires, dans le sud de la France. Le Benjamin est encore au Lycée, ce sont des amoureux du football; ils viennent régulièrement me voir jouer en Angleterre.

Ma famille m’aide à garder les pieds sur terre et à me rendre compte de la chance que j’ai d’être moi.

Tu parles beaucoup de ta mère, que représente-t-elle pour toi ? Et que représente pour toi, la femme africaine ?

La femme africaine est très importante, c’est elle qui éduque les enfants. L’éducation vient de la femme, elle a un rôle très important dans le développement de toute nation. C’est pour cela que je suis très attaché à ma mère.

Ma mère nous a pratiquement élevés toute seule; j’essaie de la rendre fière à travers toutes mes actions. Mon père aussi a été là; mais pour un homme, la maman passe avant tout. Ma mère, c’est l’amour de ma vie !

Steve MOUNIÉ, The african golden eagle !

Jouer pour le Bénin et jouer à l’étranger, ce n’est pas forcément la même chose… Comment expliques-tu ce décalage, vu de l’intérieur ?

Pour tout dire, la plupart des joueurs qui reviennent jouer pour la sélection nationale, on le fait par amour. Sinon on ne viendrait pas. Les conditions sont très défavorables et ne permettent pas à un footballeur professionnel d’être efficace, de manière optimale. Ces conditions ne sont pas à la hauteur d’une équipe nationale.

Je ne veux pointer du doigt personne, mais le Bénin a besoin d’évoluer. Si la sélection nationale n’évolue pas, alors que les joueurs évoluent individuellement en Europe, c’est qu’il y a un gros problème. À un moment, on assistera à un décalage trop important et les joueurs malgré leur amour du pays seront fatigués. Et on arrêtera de venir…

Steve MOUNIÉ, The african golden eagle !En tant que joueurs, nous avons cette responsabilité de rendre au pays sa part de gloire, mais les conditions doivent aussi le permettre. Nous c’est tout ce qu’on demande, le minimum : un bon terrain, des bons équipements, que les coachs soient présents, avoir de bons matériels d’entraînement… C’est tout ce qu’on demande. On veut pouvoir emmener le pays, dans des compétitions internationales. Et pour cela, nous devons aussi voyager dans de bonnes conditions. À cette allure, on y arrivera mais par miracle !

Parlons Mode à présent. Comment t’habilles-tu en général ?

Je porte beaucoup de jeans, des chinos, des sneakers… Pour les entraînements, c’est jogging et tenues de sport.

En Angleterre il fait froid, donc j’ai beaucoup de manteaux, de chemises, beaucoup de vestes en cuir… Mes chaussures préférées, ce sont les Dr Martens hautes, elles sont confortables, et protègent bien du froid. Dans la vie de tous les jours, je suis toujours simple et décontracté…

Steve MOUNIÉ, The african golden eagle !Quel est ton rituel beauté et bien-être favori ?

En ce moment, je prends soin de mes cheveux avec de l’huile de ricin (Castor Oil). Ça les rend doux et soyeux.

Pour ma peau, j’utilise la crème “Mixa pour peau satinée”. Le sport et une alimentation saine, m’aident à maintenir mon corps en bonne santé. Je bois également beaucoup d’eau.

Quel est ton plus beau souvenir en tant que footballeur  professionnel ?

J’en ai beaucoup, mais celui qui me vient à l’esprit tout de suite c’est mon premier triplé avec les Nîmes Olympiques. Il y a eu aussi des moments merveilleux, comme lorsque nous avons battu Paris Saint Germain avec  Montpellier à 3-0 à domicile.

Le dernier en date c’est notre maintien avec Huddersfield, on était partis pour être les derniers. Nous avons réussi à nous maintenir, face à de grands clubs milliardaires. Le petit poucet a renversé les montagnes ! J’ai ressenti une joie incroyable, parce qu’on avait énormément de pression.

Steve MOUNIÉ, The african golden eagle !

Raconte-nous tes meilleurs souvenirs d’enfance au Bénin …

Ma grand mère à Parakou a un hôtel, l’hôtel “les routiers”. La plupart de mes souvenirs, sont dans cet hôtel autour de la piscine.

À Parakou avec mes cousins, on se promenait en vélo, on allait chasser les oiseaux à l’entrée de la ville, avec des lances pierres.

Avec les parents, on voyageait beaucoup en voiture… Toute la voie Cotonou-Parakou, je la connais par coeur : Bohicon, Dassa, Natitingou (avec les cascades, le parc de la Pendjari qui n’est pas loin), Kouandé ( ma famille vient de Kouandé et de Sinendé ). Le Bénin est un pays magnifique !

Steve MOUNIÉ, The african golden eagle !

Quelle a été l’influence du football dans tes relations amicales, amoureuses ?

J’ai commencé le football à l’âge de 6 ans. Le football, c’est toute ma vie. La plupart de mes amis sont dans le même milieu… Ce sport m’a permis d’élargir mon cercle d’amis.

En amour par contre, ça n’a rien à voir. Je préfère les femmes qui ne connaissent rien au football.

Steve MOUNIÉ est-il un coeur à prendre ? Qu’est ce qui t’attire chez une femme ?

Je suis un coeur pris, je n’ai pas d’enfants. Chez une femme, j’aime le charisme, l’intelligence, la simplicité… J’aime l’espace, passer du bon temps en toute simplicité.

Quels sont les trois adjectifs qui te caractérisent au mieux ?

Patient, travailleur, un peu égoïste. C’est le propre de l’attaquant, il faut être égoïste si on veut marquer des buts. Je suis un attaquant de pointe.

Steve MOUNIÉ, The african golden eagle !

Tu collabores avec la marque africaine Wax Faro, dont tu portes une tenue ici. Que signifie ce vêtement pour toi ?

Ma tenue signifie la puissance de l’homme africain. Aujourd’hui on remarque que plusieurs marques occidentales s’approprient nos codes vestimentaires, la plupart du temps sans nous créditer. J’estime que c’est à nous africains, de mettre en valeur nos créations locales.

Je suis fier d’aider la marque Wax Faro, à exporter notre culture à travers la mode….

Quel est ton plus grand rêve en tant que footballeur professionnel ?

Emmener le Bénin à la Coupe du Monde !

Steve MOUNIÉ, The african golden eagle !

Ce fut un plaisir d’interviewer Steve MOUNIÉ, ça m’a permis de sortir de ma zone de confort et j’ai adoré… On s’est bien amusés. Si il y a une chose que je peux retenir de cette discussion, c’est qu’il faut suivre ses rêves d’enfant, ils ne nous sont jamais donnés par hasard.

Il y a un dicton célèbre qui dit : “Pendant la tempête, les petits oiseaux se cachent tandis que l’aigle vole plus haut”. La vie commence hors de votre zone de confort et faire ce dont on a toujours rêvé, c’est le bonheur…

Ne laissez personne éteindre cette lueur dans vos yeux, souriez à la vie et elle vous le rendra assurément !

Steve MOUNIÉ, The african golden eagle !Photographe : Dâh Photography

Intro foot : Géraud VIWAMI de bjfoot.com

Vidéo : Médard VIANOU

Créations Graphiques : Micrette TOHOUNGAN

Direction Artistique : Morel AGUIAR

Assistant : Fadil ALIDOU

Rédaction : Estelle Gloria

Commentaires

  • Commentaires

Laisser un commentaire

Haut

%d blogueurs aiment cette page :