Tresses, Culture et Africanité…

Depuis toute petite ma mère m’a toujours fait des tresses; ça fait partie des joies lorsque tu as la chance d’avoir une mère coiffeuse. Ces tresses sont communément appelées “Alonou Dah” (littéralement: cheveux faits à la main) ou “Xômè dah” (cheveux faits de l’intérieur vers l’extérieur).

Les tresses sont des figures plaquées sur le cuir chevelu qu’elles parcourent en dessinant un tracé géométrique. Généralement on les fait avec les cheveux dans leur état naturel, mais on peut aussi utiliser du fil, de la laine ou encore des mèches (là c’est encore autre chose 😌).

Il existe donc plusieurs formes de tresses avec plusieurs appellations; elles varient suivant chaque ethnie, chaque région, chaque pays, chaque continent.

tresses, culture et africanité
Quelques modèles de tresses africaines

Les tresses, à l’origine étaient destinées à informer sur l’ethnie, le statut marital, la caste sociale de la femme et parfois de l’homme… Elles constituaient et constituent encore la base de la coiffure africaine. C’est un art transmis de mère en fille…On a toujours porté les tresses en Afrique!

Aujourd’hui, les tresses sont synonymes d’exotisme et de chaleur, elles ont été popularisées par les stars américaines et sont de plus en plus arborées par les femmes et les hommes de tous origines.

A quand remonte l’existence des tresses?

L’Antiquité marque l’essor de cet art capillaire africain.  C’est à partir de la vallée du Nil que ce type de coiffure se serait répandu.

sculpture égyptienne

Découverte en 1908, la Vénus de Willendorf est à ce jour le vestige le plus ancien retrouvé en Europe. Elle prouve l’existence des tresses dans l’histoire de l’Humanité, vers 33 000 ans avant Jésus-Christ. Les tresses existent donc depuis très très longtemps!

venusofwillendorf
La Vénus de Willendorf

Il y’ a quelque chose que je ne comprends donc pas…

Pourquoi nous les Africains, nous devons toujours attendre que d’autres commencent à nous “arracher notre Culture ” pour en prendre conscience ?

C’est quoi ce besoin (que je généralise) que nous avons de revendiquer notre culture, des attributs de celle-ci alors que longtemps nous l’avons ignorée. Je parlais du piercing du septum ici (un symbole culturel porté en Afrique), mais il a fallu que des célébrités américaines et occidentales “se l’approprient” pour que soudainement, on se sente la fibre “Revendicatrice ou Africaniste”.

Désormais c’est au tour des tresses, récemment j’ai lu quelque part que Kendall Jenner aurait “Took this hair style to a New epic level”

Traduction : Ce modèle de tresse que nous avions (pour la majorité) fait au collège (on l’appelait démi-saison si vous vous souvenez), et bien c’est Kendall qui l’aurait “Propulsé à un degré supérieur”). What a shame ! Et ça c’était depuis 2014…

Mais dans les faits est ce qu’on peut en vouloir à quelqu’un si ce n’est à nous mêmes ?

Sous le prétexte d’un semblant de modernité, nous délaissons nos tresses (moi y compris)… Nous préférons les brésiliennes, les péruviennes et les indian hair. Pas que je n’en fasse pas ou que je sois radicalement contre (j’en fais de temps à autre pour comprendre le pourquoi du comment).

Mais pourquoi diable avons-nous limite “honte” de porter des “bantu knots” par exemple ? Almok (la chanteuse togolaise) l’a longtemps fait;  Yemi Alade  du Nigéria le fait tout le temps et elle est sublime avec!

13528549_993189500802036_6549657964712565485_o
La chanteuse nigériane Yemi ALADE

On a vu Blac Chyna en porter et il y avait encore dans l’air cette rumeur (elle l’aurait inventé). Non mais? 😫😫😫

Blac Chyna
Blac Chyna portant des bantu knots

Pourquoi avons nous cessé de porter les tresses? Alicia Keys en a pourtant fait sa marque de fabrique…

Tresses, culture et africanité
Alicia KEYS

Bref pourquoi nous ne portons pas fièrement nos cheveux (tresses, afro, Braids, vanilles, twists, appelons ça comme on veut)…Pourquoi devons nous à chaque fois donner cette impression de “il faut d’abord que d’autres s’en approprient ” avant qu’on ne comprenne? Et après on veut jouer les revendicatifs…

Sinon, il faut qu’on relativise tout ça !

Chacun fait ce qu’il veut de ses cheveux. C’est normal, il faut que votre coiffure, votre style corresponde à votre personnalité, à votre envie du moment. En somme, il faut que vous vous sentiez bien dans vos baskets!

Mais, arrêtez de crier à tue tête qu’on vous vole votre identité culturelle. C’est impossible, on ne pourra pas vous voler quelque chose qui est en vous (à moins de vous voler vous mêmes, corps et âme)!

Par contre si vous refusez d’assumer votre culture, quelqu’un d’autre le fera à votre place. Que ce soit sous la forme d’un phénomène de mode ou Pas!

Pendant ce temps, en 2016 aux BET AWARDS…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour ma part, il m’arrive de porter des tresses , mais la plupart du temps je préfère les braids parce qu’ils sont pratiques, élégants et indémodables.

Red by Modernetchic

PS: On ne peut rien vous reprendre auquel vous n’ayez renoncé ! Gros bisous 💋

Crédits photo Couverture: le photographe nigérian J.D. Okhai Ojeikere

Commentaires

TOP

%d blogueurs aiment cette page :