Yaroll ANGO: Like a doll !

Elle m’a toujours fait penser à ça : une poupée!  A la fois fragile et insondable…toujours sur son 31 et presque jamais sans son Make up et son sourire à la colgate.

Yaroll Ango

Le fait est que nous l’avons tous connue via le concours Miss Bénin France Europe qui l’a révélé. Même si je ne suis pas une fana des concours de beauté (oui je l’ai dit), il faut avouer qu’elle a été une belle découverte pour moi. Personne ne porte les robes moulantes mieux qu’elle (et non je n’exagère pas), je l’ai même cité en exemple lors de mon dernier snaptalk sur ce sujet. Elle sait les mixer de manière moderne et chic.

J’ai voulu aller au delà de cette image de “tais-toi et sois belle” à laquelle nous avons toujours eu droit et j’ai aimé ce que j’ai découvert. Vous l’auriez deviné la Fashion Model du mois d’août, c’est miss Yaroll ANGO AKA my Baby doll…

yaroll ango

J’ai profité du fait qu’elle soit à Cotonou pour les vacances, pour l’interviewer. Elle a accepté de nous raconter son histoire, de nous dévoiler ses petits secrets mode et bla-bla-bla.

Elle a accepté de jouer les mannequins…Dans le studio photo improvisé dans mon salon, on s’est amusées comme jamais tout en discutant sérieusement des rapports qu’elle entretient avec la mode.

yaroll ango

Qui est Yaroll ANGO ? Dis nous tout !

Yaroll ANGO, j’ai 19 ans et je suis une passionnée de chiffres. Béninoise d’origine, je vis en France, plus précisément à Paris.  Je suis actuellement en deuxième année de BTS Comptabilité et Gestion et mon rêve est de devenir Commissaire aux comptes.

IMG_0145

En 2015, J’ai été élue Miss Bénin France Europe (un concours de beauté dont l’objectif est de “ Faire  rayonner le Bénin, de par sa beauté, son art culinaire, ses rythmes et danses, sa singularité vestimentaire, son patrimoine linguistique devant une moyenne annuelle de 800 personnes venues de toute l’Europe “).

Je souhaite plus tard, devenir un grand mannequin comme l’a été mon père.

Comment comptes-tu concilier les deux métiers (commissaire aux comptes et mannequin)? Tu n’as pas peur que l’un prenne le pas sur l’autre?

Chez moi et selon l’éducation que j’ai reçue, ça a toujours été “mes études avant tout”. Le mannequinat et tout ce qui a rapport avec la mode n’est que passion.

Les concours de beauté donnent une grande ouverture vers le domaine de la mode. Avoir été miss m’a donc rapproché de cela.

Justement, on t’a connu suite à ta consécration en tant que Miss Bénin France Europe. Comment as-tu vécu cette expérience?

J’ai vécu une très belle expérience. Néanmoins, si les organisateurs y mettaient un peu plus de sérieux, cela pourrait hisser plus haut l’image du Bénin à l’extérieur sur tous les plans, notamment sur le plan culturel.

En général je trouve que les concours de beauté sont bêtes, superficiels et subjectifs, puisque même la beauté est subjective. Ce qui à priori me fait croire qu’on devrait arrêter de les sacraliser. Qu’en penses- tu?

Vu de loin, tout ça a l’air facile, mais ce n’est pas du tout le cas.  C’est bien plus difficile qu’on ne l’imagine. Participer à un concours de beauté est à la fois amusant et stressant. Ce n’est pas si évident!

C’est encore plus difficile une fois que tu es élue miss, puisque tu représentes tout un peuple, une nation. Dans mon cas je représentais le Bénin en France et en Europe. Raison pour laquelle, je disais qu’il faut que les organisateurs de ces genres d’événements y mettent un peu plus de sérieux.

Tu disais tout à l’heure que ton père avait été mannequin, tu as donc grandi dans la mode. Raconte nous un peu: (tes parents, tes vacances, ta double culture)

Comme je disais plus haut, mon père a été mannequin et a également travaillé à la maison mère de Gucci en Italie. Il est en quelque sorte ma source d’inspiration. Comme j’aime le dire,  je suis ses pas.
Avoir une double culture est une source de richesse pour moi. Je sais qu’arrivée chez moi je dois me mettre en mode “béninoise” (je n’oublie pas d’où je viens). Des fois je suis “frenchisée” sans être trop vulgaire.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Comment définirais tu ton style? (Tes goûts vestimentaires, tes influences, tes préférences)

Mon style c’est moi, c’est mon monde. Il me caractérise et sert à renvoyer l’image que je souhaite donner aux autres. Je m’adapte à tout selon la circonstance.

J’aime être en avance sur les autres, quand il s’agit de nouvelles tendances. Mdr !!! Je n’aime pas être à la “mode” comme on le dit souvent (faire comme tout le monde avoir les mêmes choses), non!  Avoir un papa ex-mannequin et qui maîtrise très bien le domaine de la mode, me sert beaucoup. Je n’hésite pas à feuilleter les magazines de mode régulièrement, aller sur les sites de vêtements, ou faire de petites virées dans les magasins.

Je dois une grande partie de tout ceci à mon père même si à la base moi même je suis une fashion girl. Lol ! Mon père m’a tout appris. Comment être élégante sans accoutrement et surtout comment faire la différence avec seulement une toute petite touche.

Yaroll Ango

Que représente donc la mode pour toi?

La mode pour moi est une harmonie un mariage entre le corps et les vêtements. Cela ne veut pas dire qui’il suffit juste de se vêtir et dire qu’on est à la mode ou qu’on est stylé. L’apprentissage du style passe par un travail sur soi. L’essentiel pour moi: c’est d’être à l’aise et de me sentir moi, même dans tout ce que je porte.

yaroll ango

Pourtant tu veux être mannequin plus tard…ce milieu n’est pas pour les anges cela ne t’effraie pas ? Surtout dans l’ environnement béninois?

Non pas du tout. C’est un milieu auquel je m’habitue et surtout que j’évolue en Europe, je pense que cela pourrait être un plus pour moi et que je pourrais m’imposer au Bénin.

Quelle est selon toi la place de la mode dans la culture béninoise?

La mode dans la culture béninoise que dire ? Je trouve que jusqu’à ce jour les gens ne savent pas comment s’habiller à l’européenne. Certains oui, mais la tradition prône sur le moderne. La mode n’est pas ancrée dans la culture béninoise.

Le maquillage et toi: tu nous expliques?

La plupart du temps je suis toujours naturelle, Je me maquille à peine… Juste pour des occasions, événements etc. Le maquillage considéré comme un artifice est “indispensable” surtout dans ce domaine qu’est la mode puisqu’on doit être tout le temps sous l’effet des projecteurs, photographes et j’en passe.

Mais je trouve qu’on ne devrait pas en abuser, faire l’essentiel tout en restant naturelle et s’affirmer telle qu’on est.

yaroll ango

Ta manière de te vêtir en France et ici, tu n’as pas droit à des remarques bizarres parfois? (Lesquelles)

La mentalité béninoise est toute autre. Surtout les zémidjan* qui font peur pour ne pas dire “terrorisent”. Ce qui empêche de se vêtir comme on veut et comme on le sent, de peur de recevoir des insultes et critiques vulgaires (agaletô, yi gba avô, blo houidé do)* 😂 😃 😄 😅 😆.

L’une des raisons pour lesquelles la plupart du temps, je suis en voiture.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Comment réagis tu? Qu’est-ce que cela te fait quand on te dit ce genre de choses dans la rue?

Personnellement je m’en fou un peu, puisque que quoique tu fasses, les critiques ne manquent pas. On te profère des injures à tout va. Et quand tu n’as pas un mental d’enfer et surtout si tu n’as pas une certaine confiance en soi, tu es déstabilisée.

Mais je pense que c’est aussi une question de culture. On n’y peut rien, C’est le Bénin on s’adapte.

Ta pièce mode préférée? (La pièce mode indispensable de ta garde robe, toute saison confondue)

Les chaussures 😍… Elément indispensable pour moi (je suis une accro🙈). Je peux être habillée de manière très très simple et mettre une belle paire de chaussure, pour faire ressortir mon style et marquer la différence.

Yaroll Ango

Des conseils pour être aussi stylée que toi?

Quel conseil pourrai-je bien donner ? Juste être belle en toute simplicité, mais surtout s’habiller en fonction de la circonstance, de l’entourage sans oublier de Rester soi même. N’oubliez pas que votre look doit être le reflet de votre personnalité.

Bon c’est la fin de l’interview, est ce que je dois parler encore…Non, puisque je partage son point de vue. Allez, bisou et à très vite ☺.

NDLR

*Agaletô, yi gba avô, blo houidé do:  ce sont des injures en langue fon (un dialecte du Bénin). Ces trois mots signifient littéralement : “P**te, vas mettre un pagne, revois ta tenue”.

*Les zémidjans sont les conducteurs de taxi-moto. Au Bénin, ils assurent le transport des personnes et des biens à l’intérieur de chaque ville.

Crédits photos: Oronce H. Photography

Lieu: Studio DIY

Direction Artistique: Estelle Gloria

Commentaires

  • Commentaires

Haut

%d blogueurs aiment cette page :